Rencontres n°39 + Les 20 ans de La Vigie

Posté par lavigieartcontemporain le 29 février 2012

RENCONTRES N°39
Les 20 ans de La Vigie
Carte blanche à Alun Williams

Du 18/05/2012 au 21/07/2012

Sarah Tritz, Philippe Nuell, Ophir Agassi, Jason Glasser et Yann Gerstberger

Exposition après exposition, Rencontres après Rencontres, nous y sommes… Déjà 20 ans que la Vigie existe dans son lieu, rue Clérisseau, et partage ces instants privilégiés que sont :
– Les vernissages, moments de détente, qui clôturent l’intense période de travail, de discussions, de remises en question générées par le montage d’une exposition.
– Les expositions qui elles,  viennent nous interroger, nous conforter et parfois nous bousculer, en nous montrant de nouveaux regards, des points de vues parfois inattendus sur des questions milles fois posées et qui pourtant nous questionnent et nous émerveillent encore.
20 ans donc et pour fêter cet anniversaire, La Vigie, à l’occasion de cette “RENCONTRES N°39”, donne “CARTE BLANCHE à  ALUN WILLIAMS”, co-fondateur avec Isabelle Simonou- Viallat, de l’association La Vigie en  1992.  Peintre, et directeur de la Galerie d’Art Contemporain Parker’s Box, qu’il a ouverte en 2000, dans le quartier de Brooklyn à New York.
“Rencontres N°39” réunit cinq artistes dont trois français d’origines différentes, accompagnés d’un américain et d’un israélo-américain.
Ces artistes présentent des peintures plutôt figuratives, des sculptures plutôt abstraites, et on pourrait se demander pourquoi vouloir les associer dans cette exposition ?
Pour les sculpteurs, Yann Gerstberger et Sarah Tritz, leurs pratiques respectives se rejoignent dans une attirance permanente pour la poésie cachée des objets trouvés.
Pour mettre en valeur cette poésie, ainsi que pour activer le riche langage détenu par ces objets, les deux artistes ont recourt à la fois à un esprit de collage en trois dimensions (assemblage) des composants de leurs œuvres, et souvent aussi, à des interventions fréquentes de gestes purement plastiques avec le rajout de quelques matériaux plus familiers dans l’art – peinture, métal, papier, bois etc.
Dans certaines tendances de la peinture figurative contemporaine, comme celle pratiquée par Philippe Nuell et Ophir Agassi, on peut souvent considérer le sujet comme étant “l’objet trouvé” du peintre, puisque l’artiste tente de transmettre les qualités formelles et la poésie intérieure du sujet, voire une certaine présence abstraite de quelque chose qui existe dans le quotidien de l’artiste. Comme les “gestes plastiques” des sculpteurs évoqués ci-dessus, la façon dont ces artistes manient la peinture, la transforme aussi en une matière abstraite dotée d’un langage sophistiqué, capable à la fois de décrire des choses avec précision tout en transmettant leur identité abstraite.
Par sa pluridisciplinarité, le travail de Jason Glasser propose plusieurs niveaux de dialogue avec les autres artistes de l’exposition. Par exemple, ses peintures sur des pares-brise d’automobiles, rassemblent des objets trouvés portant leur propre symbolisme, avec une peinture évoquant souvent les origines de l’artiste, en termes à la fois géographiques, historiques et culturels puis aussi par rapport à la relation entre ses activités de musicien et de vidéaste.
Cette exposition agit donc véritablement comme une exploration des interfaces possibles entre différents langages artistiques, et constitue une tentative de rendre possible la communication entre ses langages à premier regard un peu étrangers les uns aux autres.

 

Avec le concours de la Préfecture de Région du Languedoc Roussillon –  Direction Régionale des Affaires Culturelles, de la Ville de Nîmes,  du Conseil Général du Gard et de la Région Languedoc-Roussillon.


 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Rencontres 36 à 39 | 2 Commentaires »

Rencontres n°38

Posté par lavigieartcontemporain le 7 septembre 2011

RENCONTRES N°38

Du 04/11/2011 au 14/01/2012
Lucie BITUNJAC, Flavie COURNIL, Alain DORET

Ces trois artistes, réunis pour proposer cette 38ème Rencontres, s’appuient sur des éléments empruntés ou en référence à l’existant (éléments architecturaux, tableaux, formes,signes, objets du quotidiens…), ou d’un vocabulaire qui s’en inspire et produisent des oeuvres en s’autorisant une marge d’interprétation et de ressenti, tant dans la forme que dans la matière, la couleur, l’échelle, la mise en relation et la liberté du faire, de façon à donner des peintures ou objets, sensibles et déroutants de par ce décalage même d’avec la réalité.

Cette exposition rassemblera des peintures sur bois et des céramiques liées à l’architecture dans un dialogue peintures / objets de Lucie Bitunjac, de grandes oeuvres sur papier encollées directement sur le mur ainsi que des objets en porcelaine de Flavie Cournil et des maquettes, dessins, tableaux, et vidéo d’Alain Doret.

Publié dans Rencontres 36 à 39 | Pas de Commentaire »

Rencontres n°37

Posté par lavigieartcontemporain le 18 avril 2011

RENCONTRES N° 37
Toutefois

Du 14/05/2011 au 16/07/2011
Maude Maris, Frédéric Messager, Cécille Savelli

Une exposition à la frontière entre figuration et abstraction.

Maude Maris, Frédéric Messager et Cécile Savelli, se trouvent réunies par leur travail dans les différents espaces de La Vigie. Maude Maris propose des peintures et dessins d’espaces intérieurs ou extérieurs constitués de formes géométriques vides et flottants traités avec des « disjonctions spatiales, des ombres incongrues qui laissent libre cours à une lecture abstraite de ces pans de murs dématérialisés.»

Frédéric Messager travaille le paysage celui-ci se « développe dans une approche utopique où s’affiche l’instant de la création, sous une forme d’abandon à la production de traces, formes, signes, en tenant compte des hasards ou des déterminations qui interviennent dans la dynamique de l’exécution du dessin ou du tableau.»
Cécile Savelli  utilise un langage étendu qui peut produire des peintures figuratives chargées en émotions et en messages tout comme de peintures abstraites ou le motif devient plus formel . _«…Je change souvent d’outils et de motifs, mais une fois au travail il s’agit toujours du rapport qui se crée entre les éléments. ».

Un ensemble riche dans les portes mentales contenues et proposées par le travail de chacun, ainsi que par les discussions et passerelles qui se créent entre les artistes

Publié dans Rencontres 36 à 39 | Pas de Commentaire »

Rencontres n°36

Posté par lavigieartcontemporain le 3 décembre 2010

RENCONTRES N°36
Carte blanche à François Schmitt

Du 26/11/2010 au 19/02/2011

Philippe Compagnon, Yann Esnault, Olivier Nerry

Pour cette nouvelle « Rencontres », La Vigie prend le parti de donner une carte blanche à François Schmitt, artiste dont elle a déjà invité le travail dans ses murs, afin de le donner à voir cette fois-ci, par ses choix, ses coups de cœur dans la scène artistique actuelle.
Trois manières différentes de développer la peinture aujourd’hui, par saturation ou respiration de la couleur dans l’espace pictural.

Philippe Compagnon peint soit des aplats de couleurs vives soit en noir et blanc sur papier : il perturbe la peinture géométrique traditionnelle en créant un espace illusionniste où  le centre est fortement marqué, l’espace de la toile totalement occupé.

Yann Esnault fait déborder la peinture hors du cadre traditionnel : La peinture envahit l’espace architectural à l’aide de tissus, bois, trempés dans la cire colorée. Le geste en suspens joue avec la transparence et l’épaisseur du matériau.

Olivier Nerry dessine sur papier aux pastels de couleurs, la finesse des lignes laisse une grande place au blanc. Ses peintures sur toile ou sur papier jouent par superpositions de jus transparents sur l’ensemble de la surface.

Les trois artistes expriment une sensibilité et une appréhension différentes de la peinture : chacun à sa manière joue avec la lumière créant un espace qui lui est propre.

Publié dans Rencontres 36 à 39 | Pas de Commentaire »

 

puretenoire |
lantredumagicien |
Gaillon aquarelle |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | laurannaquarelle
| LFF
| laperleipopette2