En préparation, Rencontres 46 à 50

Rencontres N°50

Rencontres N°50 – « Faits et gestes »

Fabienne Gaston-Dreyfus
Geoffroy Gross
Anne Jallais

Vernissage le 4 mai à 18h30

Exposition du 4 mai au 21 juillet 2018

Ouvert du mardi au samedi de 14h à 18h
Fermeture les 8 mai, 10 mai et 14 juillet. Entrée libre.

La “Rencontres N°50” s’organise autour de la question du geste.
Le geste qui devient forme, comme élément qui détermine d’emblée une forme qui n’est elle-même que le geste.
Le geste qui devient sujet, reproduit de façon à devenir le sujet même de la représentation et poser avec lui la question de l’attention et de la perfectibilité.
Le geste qui devient mouvement et canal d’émotion et de tension, le geste comme transposition de situations de résistance et de lutte renvoyant au réel.

Le travail sur papier de Fabienne Gaston-Dreyfus est la résultante d’une somme de gestes répétés, contenus, juxtaposés ou superposés par strates de couleurs à la brosse, en mouvements, touches et frottages donnant corps à une ou plusieurs formes qui s’organisent dans l’espace. Le travail se construit en va et vient entre gouaches sur papier et peintures comme deux axes complémentaires ayant chacun une organisation, une structure et des gestes propres.

Dans le travail de Geoffroy Gross le dessin, son support et la question de la reprise sont à l’origine. Il s’organise autour de l’importance de la ligne, du dérisoire et du maitrisé avec une attention au geste simple, premier, comme le gribouillis, et sa tentative de reproduction, et, comme dans les « portraits de papiers », la volonté de retraduire par des gestes dans le métal, les traces involontaires portées par les feuilles de papier peuplant l’atelier, permettant dans un même temps d’y superposer par l’application de la couleur initiale au pinceau, le geste même de la peinture.

Le geste d’Anne Jallais est connecté sur le monde et ses mouvements d’actualité, sociétaux ou naturels. Il est emporté et nerveux et donne des peintures lyriques dans un jeu forme/ fond portant les titres de « combats », « tumultes », dans lesquelles il devient action, mouvement, tourbillon, pictural et étonnamment graphique et parfois formes denses, blocs qui se confrontent dans l’espace de la toile nous ramenant à la question de la résistance et de la lutte face aux évènements.

Cette exposition réunit donc trois artistes d’horizons et de parcours divers qui abordent la peinture et le dessin de façons singulières et marquées par des positions et des gestes forts, directs et sans concession.

Anne Jallais - Les Combats6, 130X100, acrylique sur toile, 2015

Anne Jallais – Les Combats6, 130X100, acrylique sur toile, 2015

Fabienne Gaston-Dreyfus, sans titre - gouache sur papier - 77cm/57cm - 2017

Fabienne Gaston-Dreyfus, sans titre – gouache sur papier – 77cm/57cm – 2017

Geoffroy Gross, acrylique sur toile, 105 x 96 cm, polyptyque - 2016

Geoffroy Gross, acrylique sur toile, 105 x 96 cm, polyptyque – 2016

 

 

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

puretenoire |
lantredumagicien |
Gaillon aquarelle |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | laurannaquarelle
| LFF
| laperleipopette2