Rencontres 05 à 09

Rencontres n°9

RENCONTRES N°9

Du 21/03/1997 au 31/05/1997
JEAN BELLISSEN, MARINO KUNART, FRÉDÉRIQUE LUCIEN, MARCEL ROBELIN
Ensemble ces 4 artistes nous proposent, avec des techniques différentes, un univers de pudeur et de sensations, oscillant entre l’évidence et la suggestion. Là, jouant avec nos repéres, ici, les affirmant ou les perturbant, nous renvoyant souvent une image de notre environnement, épurée, transformée, interprétée, autre.
Jean BELLISSEN est sûrement le plus “bavard” de l’exposition. Au travers de rouleaux peints (toile ou papier) et dessins libres, il produit autour de la notion de tracé topographique et de relevés d’annotations où s’imbriquent une fiction personnelle et des éléments d’une géographie singulière.

Marino KUNART avec ses photographies en noir et blanc, abstrait les détails de la forme nous permettant de pénétrer dans un univers de sensations et d’impressions où se mèlent la sensualité de la lumière et des matières, plus fréquente en peinture qu’en photographie. Frédérique LUCIEN nous donne à voir des dessins d’une grande pureté et simplicité , jouant sur l’éloquence de certaines formes en analogie avec des éléments végétaux ou anatomiques. Évocations tracées dans une ambiguité située à la charnière de la représentation
Marcel ROBELIN pour sa part, présente son travail dans un lieu brut : la cave de La Vigie. Ses sculptures mettent en relation des matières, des nuances de tons, des éléments chargés de suggestions: bois cendres…(également utilisés en peinture). Des sculptures toute en retenue venant dialoguer et se confronter à l’identité et aux particularités de ce lieu souterrain.

 

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

puretenoire |
lantredumagicien |
Gaillon aquarelle |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | laurannaquarelle
| LFF
| laperleipopette2